Pour nous le résidentiel c'est 10 cts ! -

Pour nous le résidentiel c’est 10 cts !

Chez nous, on peut avoir le plombier ET l’électricien !
16 septembre 2021
Afficher tout

Pour nous le résidentiel c’est 10 cts !

Pour nous le résidentiel c’est 10 cts !

À comparer au 16.1 du tableau.

 

Dans un rapport dévoilé mercredi 24 novembre dernier, Greenpeace France et l’Institut Rousseau proposent une analyse des coûts actuels des principaux moyens de production d’électricité bas carbone, offrant pour la première fois un chiffrage objectivé permettant une comparaison des coûts par MWh. Le solaire y apparaît comme très compétitif ! * voir l’article (lien ci-dessous)

Le coût du kWh en résidentiel pour nos installations standards de 3 kWc sur Toulouse et sa région est inférieur à 10 cts €** (mesurer en €/MWh à notre niveau, c’est un peu prétentieux 😉).

Qu’est-ce qu’une installation standard dans notre cas ?

Une maison avec des usages permettant 70 % d’autoconsommation. Cela signifie que sur l’année, 70 % de l’énergie produite par les panneaux servent à alimenter la maison. Cela représente, suivant les cas, entre 25 et 50 % de la consommation (taux d’autoproduction). Les 30 % restants repartent au réseau pour 10 cts le kWh.

Ces 70 % peuvent être facilement atteints si la maison a besoin d’électricité l’été, moment où les panneaux produisent le plus. La climatisation, la filtration de l’eau de la piscine et le ballon d’eau chaude électrique sont des équipements qui justifient pleinement l’intérêt d’une installation photovoltaïque. Le ballon est en plus un élément qui permet de « stocker » l’énergie et d’optimiser l’utilisation du solaire.

Quand l’un de ces 3 consommateurs électriques sont présents l’autoconsommation est pertinente. Si c’est 2 des 3 ou les 3, on peut augmenter la puissance et travailler sur un optimal qui va rendre le kWh photovoltaïque encore moins cher.

Et si on rajoute un véhicule électrique on a encore des choses à vous dire…

On pourrait aussi vous parler des solutions de stockage et de pilotage énergétique.

Si cela vous intéresse faites nous un signe.

NB : si vous divisez le montant de votre facture annuelle d’électricité par le nombre de kWh consommés vous trouverez plus ou moins 18 cts. Ce chiffre est à rapprocher des 7.2 cts du nucléaire existant. Sans parler des hausses connues (et bridées avant les élections) on comprend, au vu des 16,4 cts de l’EPR que ces 18 cts ne vont pas en rester là…

#sauvonslaplanete

*Lien vers l’article

https://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2021/11/rapport-greenpeace-france-et-linstitut-rousseau-quel-co%C3%BBt-actuel-pour-l%C3%A9lectricit%C3%A9-bas-carbone-.html?utm_source=feedblitz&utm_medium=FeedBlitzEmail&utm_content=193437&utm_campaign=Once%20a%20day_2021-11-25_01:30:00

**Le calcul est fait en prenant la production des panneaux sur 20 ans rapprochée au coût de la centrale et au taux d’autoconsommation.